The Splits JOSEPHINE PRYDE

Exposition
543_-_Expositions_-_CENTRE_DART_CONTEMPORAIN_LA_SYNAGOGUE_DE_DELME_-_cac-synagoguedelme.org
  29 novembre 2023 14:00 - 18:00

  centre d'art contemporain - la synagogue de Delme  |  Delme, France

Le centre d’art contemporain - la synagogue de Delme vous invite à découvrir sa prochaine exposition :

The Splits

JOSEPHINE PRYDE

Du Samedi 21 Octobre au Dimanche 4 Février 2024

Lors des discussions préliminaires avec l'artiste, le commissaire d’exposition a exprimé son enthousiasme pour une présentation exclusivement consacrée à la photographie. Il estimait non seulement qu'il n'y avait jamais eu de présentation de ce type dans la synagogue, mais il restait également intéressé par la manière dont Josephine Pryde utilisait la photographie dans son travail artistique, y percevant divers types de résonances et de glissements par rapport à ce qu'il considérait comme relevant d’une approche plus classique de ce médium. Josephine Pryde s'est rendue à plusieurs reprises au centre d'art contemporain - la synagogue de Delme, et a convenu avec lui qu'une exposition ne contenant que des photographies serait effectivement la direction à prendre.

The Splits en est l’aboutissement. Vous y verrez des cadres contenant une, deux ou quatre images, utilisant des effets de miroir et des répétitions de motifs tout au long du parcours. Cependant, les images sont également différentes les unes des autres, souvent juxtaposées à l'intérieur d'un même cadre et se répartissant en quatre catégories distinctes qui, pour des raisons de commodité, ont été nommées : Foreboding (Pressentiment), Dilemma (Dilemme), Instrument (Instrument) et Split (or, Sand) (Séparation (ou, Sable)).

Plusieurs vues de deux coiffures différentes, mais toutes deux élaborées, jalonnent l’exposition. Elles ont été créées par Sergio Renis, un coiffeur talentueux invité par l'artiste. Le modèle était Laffy, de l'agence de talent uns*. Les photographies sont prises de dos, sous différents éclairages. Ce n'est pas le genre de coiffure que l'on porte dans la rue. S'agit-il d'art ? Où se trouve la mode dans ce cas? Elles sont immobiles, prothétiques, et donnent corps à une identité transformée en coupe de cheveux. L’éclairage, en accord avec les matériaux et les formes, crée tour à tour des effets de tumeurs poudreuses courtisanes, de nuages aériens tachetés, ou de frondaisons reliées, traversées de fils flous et glissants, évoquant une aliénation subaquatique.

Ces images sont ponctuées par d’autres montrant du sable, comme pour générer à la fois des  interruptions et des surfaces contenant de légers mouvements perceptibles d'un cadre à l'autre. Sur certaines images, on distingue le bord étroit de ce qui pourrait être un smartphone – avec une prise jack, indiquant son ancienneté –, un modèle qui, bien que vieillissant, est toujours utilisé, émergeant ici du sable, photographié en douceur sur une surface vibrante en rotation.

Où percevoir les « scissions » du titre (The Splits) ? La redaction de ce texte, qui annonce et accompagne l’exposition, s'est révélée un défi pour pouvoir combattre toute dissociation. Comment ne pas oublier l'œuvre d'art tout en faisant la promotion de l'exposition ? Comment reconnaître les matériaux utilisés à chaque étape ? Comment développer des théories à partir de cette expérience, du regard qu’on pose sur les œuvres, de leur contenu, de leur production et de leur installation à venir, et trouver le langage adéquat...

 

Téléphone
Email
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Adresse
Rue Raymond Poincaré, Delme, Sarrebourg-Château-Salins, Moselle, Grand Est, France métropolitaine
57590, France

 

Carte


 

Toutes les dates


  • Du 21 octobre 2023 14:00 au 4 février 2024 18:00
    mercredi, jeudi, vendredi, samedi & dimanche

A ne pas manquer aujourd'hui !

Articles anciens archivés

Utilisez aussi le moteur de recherche interne au site (en haut à droite sous la météo)  pour retrouver un article