Histoire de Juvelize entre 1939 et 1947.

Ecrite par Monsieur François FONDRETON, ancien instituteur de la localité, conseiller municipal et retranscrite par moi-même, abbé LEBRUN, curé de Juvelize.

Lors de la déclaration de guerre, les hommes mobilisables partirent rejoindre leur unité.

Le village vit une période assez calme jusqu’à l’arrivée, en septembre, d’une compagnie d’aérostiers, qui devait rester en cantonnement jusqu’à Noël. Puis se succédèrent différentes formations, entre autres, une section de 13 chars d’assaut qui séjourna trois mois dans le village.

 

Au mois de juin, la population suivait avec angoisse le recul de l’armée française jusqu’à ce que le 14 juin, le bruit courut que la ligne Maginot était enfoncée et que les armées allemandes approchaient.

C’était vrai et le dimanche 16 juin on les attendait d’une minute à l’autre. Vers midi, les troupes qui étaient en cantonnement se retirèrent et dans l’après-midi, il ne restait plus que quelques soldats français et une trentaine de Polonais, pour couvrir la retraite.

Des canons antichars furent installés au milieu et à l’entrée du village vers Dieuze. Le soir venu, les habitants se cachèrent dans les caves. De temps à autre, dans la nuit, un obus éclatait aux abords du village et le matin du 17 juin, vers 5 heures, des balles incendiaires furent projetées sur les maisons ; cinq immeubles et la tour de l’église furent incendiés. En peu de temps, la flèche et le beffroi furent embrasés et les trois cloches fondirent dans le brasier.

Dans l’escarmouche qui avait eu lieu, un capitaine et deux lieutenants allemands ainsi qu’un soldat français furent tués à l’entrée du village.

La canonnade terminée, les habitants se hasardèrent dans les rues. Un soldat polonais attardé, qui refusa de se rendre fut abattu. Il est enterré au cimetière.

Quatre officiers allemands arrivèrent en auto. Ils pénétrèrent dans une maison inhabitée à côté du presbytère et dans laquelle se trouvait une vingtaine de bicyclettes abandonnées par les soldats français. Ils y mirent le feu.

Le village était aux mains des Allemands.

Ils firent enquête sur enquêtes pour savoir s’il y avait des juifs, une section du souvenir français, des ligues patriotiques, etc…

Vu qu’il n’y avait rien de tout cela, un membre de la GESTAPO ( police secrète ) s’écria :

« Heureux village »

ce qui n’empêcha pas que toute la population fût expulsée le 16 novembre au matin.

Quelques habitants se réfugièrent en Meurthe-et-Moselle, mais la majorité fut expulsée en Haute-Garonne et répartie en quatre localités : Muret, Cazères, Carbonne, Saint béat.

Le village était alors occupé par des « Siedler » et par des habitants de Haspelschied (près de Bitche) rentrés de Charente où ils avaient été évacués lors de la mobilisation de 1939.

En septembre 1944 de durs combats furent livrés dans la contrée.

Juvelize fut incendié : sur 62 maisons, il ne resta plus que 25, elles-mêmes sérieusement endommagées.

À partir de Noël 1944, les habitants réintégrèrent leur foyer petit à petit.

Peu sont restés dans le midi. Quinze personnes moururent en expulsion. Les corps furent rapatriés sauf un, qui n’a pas été réclamé par la famille.

Des baraquements furent construits pour 28 logements ainsi que des écuries et des hangars agricoles.

Lors des combats de septembre, l’église a reçu un obus juste au dessus de la chaire, il a fracassé les poutres et le plafond. Des éclats ont abîmé quelques bancs. Les vitraux ont été pulvérisés, sauf un offert par l’abbé FIACRE, curé de la paroisse représentant l’Annonciation. De 1944 à 1947 des planches ont remplacé les vitraux .

De 1940 à 1944, le curé de la paroisse, l’abbé FIACRE, a été expulsé avec ses paroissiens. Quand il est rentré, il a trouvé le presbytère endommagé par les obus et par les armées d’occupation.

Les candidats aux élections municipales 2014
Le Ministère de l'Intérieur communique la liste des candidats   Candidatures par commune Cliquez sur la lettre ...
En savoir plus...
Gaetan Benimeddourene sur France Bleu
Ce lundi 12 novembre 2018 dans l'émission de France Beu "Comment ça va, monsieur le maire ? " le maire de Château-Salins : Gaëtan Benimeddourene ...
En savoir plus...
Lucienne et Venceslas chez Émile ce samedi 10 novembre
Ce samedi 10 novembre "En tête à tête avec Emile" - Conférence décalée sur Emile Friant à la Délivrance de Dieuze dans le cadre du Salon des ...
En savoir plus...
Crèche'N Dog  de Vic-sur-Seille à la télé sur C8
Les Animaux de la 8 est une émission animalière présentée par Sandrine Arcizet et Elodie Ageron.  Elle est essentiellement consacrée au ...
En savoir plus...
Commémorations dans le Saulnois
Avec le centenaire de l'armistice de 1918, lesbourgs-centre de Dieuze, Château-Salins et Vic-sur-Seille on voulut marquer particulièrement cet ...
En savoir plus...
Week-end de commémorations, mais pas que...
Nous essayons de rassembler le maximum d'information auprès des associations, d'amis, de médias pour approvisionner notre agenda de manifestation ...
En savoir plus...
Palmarès complet du 28e Salon des Arts de Dieuze
Le Président de l'Association des Salines Royales de Dieuze a donné lors du vernissage du 28e Salon des Arts de Dieuze, la liste des primés, mais ...
En savoir plus...
Les films de Novembre 2018 à Château-Salins...
Malgré la parution tardive du programme de la Salle Saint-Jean dès à présent sur l'agenda du site les films à voir en novembre 2018 à  ...
En savoir plus...
Premier week-end de novembre, on ne fait pas le mort, on sort !
Nous essayons de rassembler le maximum d'information auprès des associations, d'amis, de médias pour approvisionner notre agenda de manifestation ...
En savoir plus...
Le 28e Salon des Arts à Dieuze est lancé !
Depuis hier après-midi la Délivrance a ouvert ses portes aux artistes ! Tous les jours de 14h à 18h, le public pourra contempler les 230 œuvres ...
En savoir plus...
La Toussaint au cimetière de Préville d' Émile Friant
S'il est une œuvre qui peut illustrer au mieux cette journée, c'est bien "La Toussaint" d'Émile Friant natif de Dieuze. alors dans le département ...
En savoir plus...
Mois sans tabac
En France, plus de 13 millions de personnes fument quotidiennement, et près de 60% des fumeurs actuels déclarent souhaiter arrêter de ...
En savoir plus...
Les films à la Délivrance en novembre 2018
Retrouvez tous les films (pour ceux de la Salle Saint Jean il vous faudra encore attendre, le programme n'étant pas diffusé...) avec leurs synopsis ...
En savoir plus...
La fête des citrouilles à Juvelize
Le temps des citrouilles est làVoici venu le temps des enfants effrayants.Le temps des sorcières est làVoici venu le jour d'Halloween, mon ...
En savoir plus...
L'Estrade de novembre 2018
Pour novembre le numéro 87 de votre mensuel est déjà paru. Au total 40 pages d'infos, de rencontres, de découvertes, à feuilleter en cliquant ...
En savoir plus...
Lucienne et Venceslas chez Émile à Dieuze
Ils seront de retour samedi 10 novembre 2018 dans la cité natale de leur cher Émile pour une conférence décalée et théâtralisée autour de ce ...
En savoir plus...
Trois événements sinon rien !
Trois événements vous sont proposés à la Délivrance à Dieuze du 3 au 18 novembre 2018. Il sont incontournables et à ne manquer sous aucun ...
En savoir plus...
Encore un WE sous le soleil, profitez-en !
Nous essayons de rassembler le maximum d'information auprès des associations, d'amis, de médias pour approvisionner notre agenda de manifestation ...
En savoir plus...
Recyclage des batteries de voitures électriques à Dieuze ?
Depuis 5 ans les ingénieurs de Sarp Industrie travaillent sur le recyclage des batteries de voitures électriques sur le site de Dieuze. ...
En savoir plus...
Restauration de l'Église Saint Marien à Vic sur Seille
L’église paroissiale de Vic-sur-Seille résulte d’une histoire architecturale complexe. La présence de briquetage est à l’origine, comme à ...
En savoir plus...
Dernier WE d'été indien ? Profitez-en !
Nous essayons de rassembler le maximum d'information auprès des associations, d'amis, de médias pour approvisionner notre agenda de manifestation ...
En savoir plus...
Christelle Brua mosellane et meilleure pâtissière de restaurant au monde.
Christelle Brua est la fille d'un père cadre dans une enseigne de produits laitiers ( UNICOOLAIT Sarrebourg)et d'une mère aubergiste (l’auberge ...
En savoir plus...
Si on avait la fibre... du télétravail ?
Moselle Fibre, agence départementale, est chargée de déployer un réseau public de fibre optique jusqu’à l’abonné sur 2/3 du territoire en ...
En savoir plus...
C'est reparti pour une saison avec Chansons Mêlées !
Nous essayons de rassembler le maximum d'information auprès des associations, d'amis, de médias pour approvisionner notre agenda de manifestation ...
En savoir plus...
Quand un enfant de Marsal fait la promo de son musée à la radio...
C'était le mercredi 3 octobre 2018 sur Radio bleue Nord à l'émission du 12h/13h - France Bleu Midi. Vincent Hadot, natif de Marsal, faisait une ...
En savoir plus...
Au cinéma à Dieuze et à Château-Salins en octobre 2018
 Cliquez sur l'image pour voir le programme. Et toujours les bandes annonces et synopsis dans l'agenda du Menu de droite de ce site ou dans ...
En savoir plus...
Lire en fête en octobre dans le Saulnois
Les bibliothèques municipales de Château-Salins, Insming, Vic-sur-Seille et les médiathèques de Delme et Dieuze présentent. .. Il était une ...
En savoir plus...
L'Office du Tourisme du Saulnois publie son agenda d'octobre
" Dans le Saulnois, l'automne est le printemps de l'hiver " citation : Henri de Toulouse Lautrec Découvrez, appréciez et émerveillez-vous de nos ...
En savoir plus...
L'Estrade d'octobre 2018
Pour octobre le numéro 86 de votre mensuel est déjà paru. Au total 48 pages d'infos, de rencontres, de découvertes, à feuilleter en cliquant ...
En savoir plus...
Deux jours bien animés pour ce premier WE d'automne
Nous essayons de rassembler le maximum d'information auprès des associations, d'amis, de médias pour approvisionner notre agenda de manifestation ...
En savoir plus...

Articles anciens archivés

Utilisez aussi le moteur de recherche interne au site (en haut à gauche sous la météo)  pour retrouver un article